Ventes de logiciels de sécurité

Publié le : 03 août 20184 mins de lecture

Pour se divertir, s’informer ou travailler, les outils informatiques et la connexion internet sont désormais présents dans à peu près toutes les activités. Facilitateurs et véritables alliés, ils ne sont pourtant pas à l’abri d’attaques qui peuvent faire perdre ou bloquer des informations personnelles et/ou sensibles. Et le phénomène ne cesse de s’agrandir. Heureusement, aujourd’hui, il existe des méthodes efficaces pour empêcher que ce mal atteigne ses appareils. Parmi les dispositifs les plus sollicités figurent en bonne position, les logiciels de sécurité. Pour expliquer cet engouement, on peut se pencher sur ce qu’engendre une faille informatique. Afin de mieux cerner le problème et comprendre l’essor du marché de la cyberprotection, le mieux est de se baser sur des chiffres.

Le nombre d’attaques : une donnée effrayante

Comme pour toutes les situations, la défense est causée par l’attaque.  C’est aussi ce qui explique la hausse de la part de marché des logiciels de sécurité. En effet, le hacking prend de l’ampleur, ce qui pousse les utilisateurs d’appareils informatiques et les internautes à se protéger. Même si les pirates ne font pas tellement d’exception entre les particuliers et les professionnels, il est bon à savoir que les entreprises sont touchées de plein fouet par les cybercriminels. En France par exemple, plus de 80 % des sociétés (entreprises, organismes, organisation, etc.) ont subi, au moins une fois, les actes malveillants des pirates informatiques. Parmi les menaces les plus courantes, deux d’entre elles font les plus de ravages et sont d’ailleurs les plus rencontrées ; ce sont, les vols de données personnelles et les rançonlogiciels. C’est donc pour ne pas avoir à payer quoi que ce soit pour ses données et pour ne pas avoir à les perdre, les entreprises investissent de plus en plus des systèmes comme les logiciels de sécurité.

Le temps pour se relever : à prévoir après une attaque

Outre la perte de documents suite à une intrusion ou à la « prise d’otages virtuelle » de ses informations personnelles, le ton est de plus en plus pressant pour intégrer à son système de sécurité, des logiciels de sécurité ; surtout, au vu du temps à consacrer pour réparer tout remettre en ordre. Il faudra compter au minimum 8 mois pour que les conséquences des données personnelles perdues et/ou détériorées soient endiguées. Un laps de temps qui ne manquera pas d’avoir des effets néfastes sur le chiffre d’affaires.

Les pertes financières : la raison qui peut amener à se prémunir

Que ce soit pour les particuliers ou les professionnels, les pertes sont conséquentes dès qu’il s’agit d’être victime d’une cyberattaque. Mis à part les ransomware où le paiement d’une rançon est déjà une perte en soi, pour une entreprise, se voir subtiliser ses secrets de fabrication, les renseignements concernant ses clients ou autres données sensibles peut revenir très cher ; pouvant toucher le million d’euros pour les grandes organisations.

Tous ces paramètres laissent présager que le marché des logiciels de sécurité pourrait enregistrer une hausse de plus de 8 % en 2020.

Plan du site